La PERMACULTURE vous connaissez ? Voici quelques explications.

Ça y est, vous entendez partout ce mot, à propos du jardin et de l’agriculture. Il devient tellement tendance que tout le monde semble savoir exactement ce qu’il veut dire…sans oser le demander ! Voici quelques explications. 

La permaculture regroupe à la fois une philosophie de vie et des techniques de culture écologiques.

Pour mettre le tout en pratique, et ainsi s’assurer de vivre en accord avec la nature et les ressources qu’elles nous offre, il faut laisser derrière soi les anciens réflexes aboutissant à un jardin bien ordonné, sans petite faune et sans herbes spontanées, puis revenir à une conception du jardin qui englobe tout ce qui peut y vivre et y pousser !

La philosophie

Elle se base sur trois principes : Prendre soin de la terre en préservant les ressources naturelles, prendre soin des êtres humains, redistribuer les surplus. 

Les techniques de culture

  1. Les cultures potagères sont associées en grand nombre sur de petites surfaces pour optimiser ces dernières, avoir des récoltes abondantes et ne plus se soucier des ravageurs qui ont bien trop de diversité sous le nez pour être véritablement impactants.

  2. Le sol n’est pas travaillé, afin de préserver les radicelles des plantes et les réseaux mycorhiziens puis éviter de perturber tous les organismes vivants présents dans les différentes couches du sol. Ces organismes, qui vont de la bactérie au ver de terre en passant par les collemboles entre autres, agissent pour la fertilité du sol.

  3.  Les cultures sur buttes permettent de profiter d’un maximum de surface, d’une terre plus légère et plus chaude.

  4. La paillage systématique autour des plantes crée une litière naturelle qui régénère le sol. On arrose moins, le désherbage n’est plus utile.

  5. Les différents types de cultures sont aussi associés pour recréer un écosystème naturel dans lequel on intervient très peu : par exemple, les arbustes fruitiers apportent de l’ombre aux légumes qui en ont besoin, régénèrent le sol en automne avec leurs feuilles mortes, et régulent l’infiltration de l’eau avec leurs racines mycorhizées comme les haies qui accueillent en plus les auxiliaires.

Conseils

Dans votre jardin et votre potager, commencez par recycler tous les déchets verts en les broyant pour pailler vos cultures et les allées du potager. Associez aussi vos légumes en carrés ou sur buttes, en utilisant des aromatiques (répulsives des ravageurs) et de la consoude (fertilisante). C’est déjà un bon début ! 

Retrouvez toutes les graines de légumes pour votre potager dans votre jardinerie et sur la boutique en ligne 

Commentaires

Laissez votre commentaire