LA CULTURE SUR PAILLIS

Planter directement dans un épais paillage plutôt que dans le sol limite les perturbations des couches superficielles, le tassement dû au piétinements et évite de creuser des trous.

Un jardinage de paresseux diront certains.

Et si c’était la meilleure solution ?

La culture sur paillage est l’une des techniques employées en permaculture pour préserver les couches superficielles du sol dans lesquelles se développe un réseau mycorhizien important, reliant toutes les plantes.

Ce réseau, que les scientifiques ont encore peu exploré mais dont ils découvrent de plus en plus les fantastiques fonctions, agit en faveur de la fertilité du sol, de la résistance des plantes aux aléas climatiques ainsi qu’aux attaques de maladies et de parasites.

Creuser de grands trous pour planter un arbre, un arbuste ou une vivace, détruit ce réseau de filaments et perturbe durablement tous les micro-organismes du sol qui, eux aussi, ont un rôle prépondérant dans la vie du sol et la reprise des plantes.

A l’inverse, planter dans une couche de paillage organique, d’au moins 40 cm d’épaisseur, permet de préserver toute cette organisation de la vie du sol. Les plantes arrivent-elles à s’enraciner ?

Oui, car le paillage organique se décompose au fil des mois et se transforme en terreau de grande qualité, idéal pour la reprise et l’enracinement des végétaux plantés.

COMMENT FAIRE ?

Au jardin

Conservez tous vos broyats de déchets verts (déchets de coupes de haies, de graminées, de vivaces, feuilles mortes…) et vos résidus de tontes, comme pour réaliser un compost.

Mélangez-les et placez-les en couche de 40 à 50 cm sur le sol d’un massif à créer, ou à l’endroit où vous prévoyez de planter arbres et arbustes. Attendez 6 mois et plantez dans ce paillage.

Au potager

Suivez la même méthode mais en formant des petites buttes avec votre paillage organique, entre lesquelles vous pourrez vous déplacer. Plantez vos jeunes plants dedans ou semez directement dans ces buttes.

Si vous pouvez récupérer de la paille bio, épandez-la sur 40 cm, c’est idéal pour planter des pommes de terre directement dedans.

Une fois vos plantations réalisées, paillez aussi les petites allées entre les buttes, sur une moindre épaisseur, car le sol doit rester vivant partout et cela empêchera la pluie de créer une croûte de battance.

Les espaces verts de la ville de Bordeaux expérimentent déjà cette technique depuis quelques années avec de très bons résultats pour les massifs arbustifs et les massifs de vivaces dans les grands parcs publics. Allez voir lors d'un week-end de tourisme et vous serez étonnés !

Commentaires

Laissez votre commentaire