Jardiner au naturel.... Episode 2 : La plantation des arbres, rosiers et des semis

Retrouvez tous les conseils de plantations... avec votre jardinerie en Gironde à Bordeaux et Libourne

Conseils de plantation

Le semis en paquet

Cette technique consiste à laisser tremper les graines pendant 1 h dans 1 verre d’eau, puis à les semer en petits paquets de 4 ou 5 (2) en prenant soin de creuser des petits trous de 4 cm de profondeur à l’aide de la binette.(1)

Un léger tassement à la main en formant une cuvette avec la paume sera très utile (3)

Idéal pour les haricots, pois, fèves, courges, courgettes, basilics…

Le semis en ligne

Faire des sillons de 1 à 2 cm maximum de profondeur en prenant soin d‘écarter les rangs suivant l’indication sur le sachet (1).

Déposer les graines au fond du sillon suivant l’écartement préconisé sur le sachet (2). Recouvrir en émiettant la terre, sans dépasser le niveau du sol.

Tasser légèrement avec le dos du râteau  (3).

Idéal pour la betterave, carotte, poireau…

Le repiquage:

Pour les plants de poireaux, choux, cèleris...

Couper le quart des racines et des feuilles (1)

Tremper les racines pendant 1 heure dans du Pralin favorisant la reprise (solution de boues minérales, algues, phosphate et compost) (2).

En utilisant un plantoir, ouvrez un trou sur 10 cm de hauteur tous les 8 cm (3), déposer les plants (4), puis tasser la terre tout autour (5).

La plantation de Bulbes et Tubercules

(pommes de terre, tulipes…)

Creusez tous les 40 cm avec un plantoir ou un transplantoir des trous de la profondeur indiquée par le semencier (1-2).

Déposer les bulbes ( la pointe vers le haut ), et les  tubercules juste germés (3), puis, recouvrez-les.

Ne pas oublier de buter les plantes lorsqu’elles ont environ 20 cm de feuillage.

Pour les bulbes à fleurs, la profondeur et l’écartement de plantation sont indiqués sur le sachet du semencier.

Comment planter des arbres et arbustes

Pour réussir vos plantations :

 Le terrain doit être bien ameubli en largeur et en profondeur.

 Faire un trou au minimum du double du pot en hauteur et en largeur.

 Dans les sols à tendance imperméable, vous devez assurer un bon drainage et planter de préférence en butte. En cas de période humide, l’eau ne doit pas stagner au niveau des racines. 

 Un terreau de bonne qualité doit être réparti en quantité suffisante tout autour des racines.

Par exemple, pour un arbuste : 10 l., un rosier 5 l., un fruitier 15 à 20 l.

N’hésitez pas à nous demander conseil.

 A la plantation, même en période pluvieuse, il faut impérativement arroser abondamment pour favoriser un bon tassement de la terre autour des racines. 

 La première année suivant la plantation, vous devez maintenir le sol frais par des arrosages appropriés mais sans excès au pied de la plante. 

 Quelques jours de négligence surtout au printemps et en début d’été peuvent être fatals à la bonne reprise. Ne pas oublier de former une cuvette autour de la plante permettant de retenir l’eau.

Attention aux arrosages automatiques qui peuvent être insuffisants ou dans certains cas, en excès, provoquant une asphyxie des racines.

Attention, particulièrement aux végétaux tels que certains conifères ou feuillus qui ont une tête dense ; en cas de pluie, leur tête fait office de parapluie et malgré les apparences, le sol  reste sec autour des racines.

 Très important aussi, le tuteurage ou haubanage:  pour les arbres et les conifères, il faut éviter le balancement qui a pour effet de perturber le système racinaire.

 Nous vous conseillons également l’utilisation d’un stimulateur racinaire qui, mélangé à la terre dans les doses prescrites par le fabricant, aura un effet rapide et qualitatif de la reprise.

Les spécialités à base de “mychorizes” vous étonneront.

 Toutes ces consignes vous paraîtront peut-être trop strictes, mais sont indispensables pour une bonne reprise de la plante.

La bonne façon de planter

Commentaires

Laissez votre commentaire