Ces PLANTES qui nous font du bien... Découvrez ceux que vous allez inviter au jardin en Gironde, en toute complicité !


Des baies sauvages aux baies cultivées, il n’y a qu’un pas…de jardinier.

Ces petits fruits aux grandes vertus nous font un bien fou.

Découvrez dans votre jardinerie ceux que vous allez inviter au jardin, en toute complicité !

Les baies sont tendances, et pour cause ! Les arbustes qui les produisent ont, depuis des centaines d’années, poussé de façon sauvage et apporté des compléments nutritionnels aux humains.

Leur teneur en vitamine C, en fibres, en minéraux, acides gras Oméga 3 et polyphénols (qui sont de puissants antioxydants) est tout simplement extraordinaire.

Aujourd’hui encore, on peut en récolter dans la nature, en particulier la myrtille, l’argouse et l’arbouse, mais il vaut mieux les avoir sous la main au jardin.

Surtout que ces petits fruits sont portés par des formes arbustives intéressantes, servant autant de décor (aronia, argousier), de haie (myrtille) que de fond végétal des massifs (baie de mai) ou sur une palissade (mûre).

L’aronia

(Aronia melanocarpa et Aronia arbutifolia) vient d’Amérique du Nord. Cet arbuste de 2 à 3 m de haut bien rustique pousse en plein soleil. Il produit des baies rouges ou noires selon l’espèce, que l’on récolte en été. Les noires (A. melanocarpa) sont plus généralement utilisées en jus, séchées ou en confitures. Les rouges (A. arbutifolia) s’emploient en cuisine dans les plats salés, comme les canneberges. Ces baies très riches en vitamine C (137 mg/100 g de fruits) sont aussi diurétiques, aident à soulager les maux d’estomac et du foie, et renforcent le système immunitaire. Très nutritives également, elles étaient autrefois séchées pour servir de provision de voyage lors des déplacements et jours de chasse des indiens d’Amérique.

Les baies de mai

(Lonicera kamtschatica) proviennent du camérisier du Kamtchatka, originaire de Sibérie.

Très rustique mais à floraison précoce, l’arbuste demande à être protégé des vents glacés par une haie ou un mur.

Il aime les sols frais.

Les baies bleutées, de forme ovale, ont une saveur aigre-douce qui désaltère. Elles sont riches en vitamine B et C, et en minéraux.

Ces baies consommées agissent en tonique général. En jus appliqué de façon externe, elles aident à combattre et soigner les maladies de la peau.

L’arbuste fleurit jaune-verdâtre en mars, et les baies sont bonnes à récolter en mai.

L’arbuste buissonnant monte à 1,50 m ou 2 m de haut environ et s’étoffe sur 1 m de large. Il est idéal en haie fruitière accueillante pour les oiseaux et la petite faune du jardin.

La myrtille

(Vaccinium myrtillus) est le fruit sauvage que l’on récolte dans les Alpes et dans le Jura. Au jardin, la culture donne de meilleurs résultats avec les espèces américaines (Vaccinium corymbosum et deliciosum) hautes de 2 m environ, qui produisent de plus gros fruits.

Mais toutes ont une excellente teneur en vitamine C, B, K, A et E. Elles agissent sur l’amélioration de la vue et de la mémoire, et sont utilisées pour lutter contre les maladies dégénératives.

Le myrtillier est rustique, et préfère les terrains frais, acides ainsi qu’un lieu mi-ombragé une partie de la journée pour prospérer. Consommées fraîches, en jus, en confitures ou en tartes, les myrtilles offrent une saveur bien sucrée qui leur ont donné une place de choix dans nos préférences parmi les petits fruits. A juste raison !

Les baies de Goji

(Lycium barbarum) sont plébiscitées car elles ont la réputation d’avoir toutes les qualités nous permettant de rester en bonne santé.

Elles éliminent la fatigue, réduisent la tension artérielle, stimulent l’hormone de croissance, augmentent la mémoire, améliorent le sommeil, renforcent le système immunitaire, équilibrent le taux de glycémie et font baisser le taux de cholestérol… et ont encore bien d’autres vertus !

Originaire des régions nord-ouest de la Chine, l’arbuste arrive à s’acclimater dans nos jardins, même en terre calcaire à condition d’enrichir le sol. Il se cultive aussi dans de grands bacs sur les terrasses.

Il atteint 1,50 m à 2 m de haut et donne des fleurs violettes en juin et juillet. Les baies rouge vif se récoltent en septembre. Elles se consomment en jus ou séchées.

L’argousier

donne des baies orange vif qui ont une teneur en vitamine C de 700 mg/ 100 g de fruit, donc bien supérieure à celle de l’orange qui n’en contient que 53 mg pour 100 g !

Elles sont également très riches en oligo-éléments, en acides gras saturés et insaturés et en acides aminés.

Elles combattent la fatigue et la grippe, soignent les affections cutanées, les troubles circulatoires et digestifs.

Les argouses offrent un goût acidulé, et se consomment le plus souvent en jus ou en sirop.

Rustique et décoratif avec ses feuilles au revers argenté, l’arbuste de 4 à 6 m de haut aime le plein soleil.

Il pousse facilement sur les terrains sableux et les sols pauvres. C’est une espèce pionnière.

Commentaires

Laissez votre commentaire