Aménagement de jardins méditerranéens...

L' ambiance estivale s’annonce chaude et bien ensoleillée, ce sont des conditions idéales pour profiter d’un jardin de plantes méditerranéennes.

Prenez exemple sur ces belles réalisations que nous avons dénichées pour vous.

ROSES, LAVANDES ET YUCCAS

Il faut oser ce type d’association originale, mais le résultat est convaincant ! Les roses  1 adorent le soleil qui les fait fleurir abondamment.

Elle sont ici plantées dans de hauts bacs insérés dans un massif et se marient ainsi très bien avec une végétation méditerranéenne traditionnelle comme les lavandes  2

et également d’aspect plus exotique comme les palmiers chamaerops  3 et les yuccas . 4

Ces derniers, à feuilles panachées dans cette scène, subsistent tout l’hiver dans le sud et en régions littorales, jusqu’en Bretagne.

Quelques penstemons  5 complètent la scène. Avec des touffes de lavandes violettes, privilégiez les rosiers de couleur chaude, orangés ou jaunes ou encore rose frais.

BORD DE MER SAUVAGE

Si vous avez la chance de résider près de la plage, prolongez cette ambiance dans votre jardin.

Vous aurez l’impression que ce dernier fait intimement partie de la nature : ici, le sol est recouvert de fins graviers de teinte claire sur lesquels contrastent le vert des feuillages et la couleur du bois brut.

Des pieux de bois constituent les marches de l’escalier et la palissade, puis se retrouvent aussi dans la scène aménagée, comme d’anciens pieux de pontons et morceaux de bois apportés par les flots.

Les plantes, en majorité des graminées supportant la sécheresse comme la fétuque  1 , le koeleria  2 , le carex  3 et le miscanthus  4 se répartissent de façon assez aléatoire pour donner là aussi l’impression d’une implantation spontanée.

Une touffe de sparte (Lygeum spartum)  5 s’insère dans ce décor en focalisant l’attention sur ses inflorescences en bec d’oiseau.

FEUILLAGES ARGENTÉS

Densément planté, ce massif de plantes du soleil près de la terrasse resplendit par l’amalgame des feuilles argentées.

Armoises  1 , agaves  2 , sauges  3 , et liseron de Turquie (Convolvulus cneorum)  4 éclairent les lieux et forment un ballet judicieusement ponctué de fleurs.

Car ce massif est également intéressant pour ses floraisons dont les couleurs ont été choisies avec soin pour créer un camaïeu de blanc, violet et rose tendre.

Parmi les plantes à fleurs violettes, on trouve les agapanthes  5 et les sauges.

Les fleurs blanches concernent les érigérons 6 , les valérianes  7 et liserons de Turquie .

Les quelques pointes de rose parsemées de ci-de là sont des bulbes de tulbaghias 8 

épanouis de juin à l’automne et dont les fleurs comestibles ont un goût aillé.

Sur l‘arrière, un phormium  9 et un grand yucca  10 montrent des reliefs plus imposants.

CONSEIL DE PRO

Toutes ces plantes supportent les grandes chaleurs mais certaines ont besoin d’un peu d’eau pour fleurir, comme les agapanthes.

Le secret pour les associer sans souci c’est d’avoir un sol drainant et d’arroser régulièrement mais avec parcimonie.

SENTEURS & SAVEURS

Un olivier 1 , un clémentinier 2 , du romarin 3 , de la menthe 4 et du myrte 5 créent un petit jardin à savourer autant qu’à regarder.

Ajoutez une santoline à fleurs blanches  6 et l’effet général sera une rocaille typique de Corse ou de Provence.

La persistance des feuillages, sauf celui de la menthe, permet à la scène de rester aussi jolie en toutes saisons.

Le myrte et le clémentinier offrent une floraison délicieusement parfumée et des fruits comestibles tout comme l’olivier.

Le myrte et l’olivier attirent d’ailleurs aussi les oiseaux.

Toutes ces plantes sont mellifères, et la plupart ont une très longue durée de vie.

Au début du printemps, les petites fleurs crème de l’olivier apparaissent en grappes à l’aisselle des feuilles.

Les fruits se forment en été et mûrissent en automne. En mai-juin le romarin resplendit avec ses fleurs bleues, puis c’est au tour du myrte en blanc et de la menthe en bleu également. 

CONSEIL DE PRO

Comme le myrte pousse très lentement et finit par s’étaler en largeur, n’hésitez pas à associer des petites vivaces les premières années, comme de l’érigéron des murailles.

Celui-ci se ressème seul dans les terres caillouteuses, vous pourrez aussi le transplanter ailleurs quand le myrte aura atteint une bonne taille

Commentaires

Laissez votre commentaire