A la une... Les Plantes vivaces dans votre jardinerie à Bordeaux et Libourne

Pour une bonne gestion écologique du jardin, les plantes vivaces deviennent

indispensables. Découvrez leurs attraits et les plus résistantes selon le type de sol dans votre jardinerie à Bordeaux et Libourne.

Les plus résistantes à la sécheresse en gironde

Les championnes sont sans conteste le gaura, le coréopsis, les sauges, la santoline et les achillées pour les massifs et bordures. Elles sont toutes mellifères. Le chardon des jardins (Echinops ritro) supporte lui aussi la chaleur sans arrosage, et les sols calcaires. Il forme des reliefs avec ses longues tiges supportant ses fleurs en boules bleu vif. Le népéta se développe rapidement, fleurit de mai à l’automne, puis il sert de refuge aux coccinelles pendant l’hiver. Il vaut donc mieux le rabattre seulement en début de printemps pour fidéliser ces auxiliaires, par exemple au potager ou sous les fruitiers. En jardin de campagne ou massif d’aspect sauvage, la plante curry (Helichrysum), l’érigéron des murs (Erigeron karvinskianus) et la valériane rouge (Centranthus ruber) sont imbattables pour résister tout en colonisant l’espace. Pour un jardin sans entretien, les sedums sont l’une des meilleures options. Ce sont de formidables couvre-sols fleuris en été ou en fin de saison. 

Celles pour milieux frais à humides en gironde

En situation mi-ombragée, dans les terrains qui restent humides en permanence ou en bas de pente, la solution est d’adopter des vivaces aimant avoir les pieds au frais. Elles développent de beaux feuillages et fleurissent aussi avec panache. Parmi les plus volumineuses, comptez sur le farfugium, la pétasite et le darmera dont les feuilles très larges serviront de couvre-sol original. Le rodgersia et la monarde offrent de hautes tiges florales et des touffes également imposantes. Pour composer de grandes plates-bandes ou des bordures de berges de plans d’eau, les différentes espèces de ligulaires et persicaires sont idéales. Pensez aussi aux primevères vivaces. En pied de mur ou en jardin d’ombre, ce sont les filipendules, la barbe de bouc (Aruncus dioicus), la lysimaque et l’astilbe qui pousseront le mieux. Plus au soleil, plantez des hémérocalles aux coloris très vifs et joyeux en été. Pour créer des bordures denses le long des allées, l’aegopodium ainsi que l’alchémille font des miracles ! En couvre-sol, utilisez l’ophiopogon car il se développe plus rapidement en terrain frais, ou l’Ajuga reptans (bugle rampant).

Leur entretien

Elles doivent être régulièrement divisées pour éviter le creusement au centre des touffes et pour régénérer ces dernières. Selon les espèces, on peut les diviser tous les 2, 3 ou 4 ans. La division s’effectue facilement en fin d’hiver, en sortant la motte avec une fourche et en coupant la souche en plusieurs morceaux. Leur entretien Le rabattage des touffes des vivaces caduques se fait en automne au ras du sol. Cela permet d’apporter ensuite une couche de compost et de mulch sur la surface du massif, pour protéger le sol du froid et l’enrichir. Le nettoyage des touffes de vivaces persistantes a lieu début mars, en coupant à ras les feuilles abîmées ou trop âgées.

Leurs atouts

chaque année à partir de leur souche, les plantes vivaces - engrais s’étoffent au fil des ans. Elles sont donc de plus en plus belles et économiques car il n’est pas nécessaire d’en racheter chaque année. La grande diversité de leurs espèces, hauteurs et silhouettes permet de trouver celles qui iront le mieux dans chaque situation. Leurs atouts Pour le jardin, elles ont des intérêts multiples : les racines retiennent les sols contre l’érosion, les feuillages denses protègent également le sol du martèlement de la pluie, leur entretien reste simple. De plus, certaines sont persistantes et gardent leur volume toute l’année. Beaucoup sont mellifères ou servent de gîte aux insectes auxiliaires.

Et en pot ?

La plupart des vivaces peuvent se cultiver en pot, dans des contenants de 30 cm au minimum, 40 à 50 cm pour les espèces de grand développement. Evitez simplement les vivaces à souche drageonnante qui auront tendance à vouloir s’échapper du pot. Les armoises sont idéales, elles sont peu exigeantes en arrosage, tout comme la sauge nemorosa et l’agastache qui fleurissent tout l’été. La très longue floraison de l’alstroemère et ses couleurs vives attirent les regards. C’est une valeur sûre même si la plante préfère les climats aux hivers doux. Pour de grosses potées bien touffues, les hostas, les fougères, les géraniums vivaces et les agapanthes donnent un excellent résultat. Les heuchères se développent lentement mais avec ténacité, à mi-ombre. Elles vivent très longtemps. Les gaillardes donnent de beaux bouquets dont les fleurs en capitules tiennent longtemps et se renouvèlent au long de l’été. Le muhlenbergia produit d’énormes panaches vaporeux d’épis roses de juillet à septembre. Une splendeur ! Comme il n’aime pas les hivers humides, il faut supprimer la soucoupe sous le pot.

A découvrir vite dans votre jardinerie en gironde!!!

Commentaires

Laissez votre commentaire